Langues et cultures

Emmanuel de Vienne

Publié le 11 janvier 2014 Mis à jour le 11 janvier 2014
Ce cours s’attache à montrer comment et pourquoi :
  • les langues, et les interactions verbales qui sont leur matiére, sont insérées dans des cadres sociaux et culturels
  • la langue est une forme d’action, et les locuteurs des acteurs sociaux
  • nous comprenons bien plus que ce qui est littéralement dit, complétant le sens des énoncés par des informations tirées d’une variété d’aspects du contexte immédiat, du savoir partagé, et sur la base de calculs inférentiels quotidiens, complexes et en partie culturellement déterminés.
Pour traiter ces questions, fondamentales à une appréhension fine de la langue et des interactions verbales en ethnologie, on s'intéresse à la naissance des courants de l'ethnographie de la parole et de l'ethnographie de la communication, en en présentant certains concepts essentiels (compétence de communication, communauté de parole, répertoire linguistique...). On explique l'importance des apports des théories pragmatiques (actes de parole, principes communicatifs) et des approches interactionnistes (inférence conversationnelle, indices de contextualisation, tours de parole, théorie des faces etc.). Les concepts d’analyse sont étudiés à partir d’exemples précis, approfondis lors d’exposé sur des lectures de référence, et mis en pratique dans une enquête réalisée par les étudiants.

Mis à jour le 11 janvier 2014