Questions d'épistémologie et de méthodologie

Despina Liolios

Publié le 15 juillet 2014 Mis à jour le 15 juillet 2014
Le cours aborde les différentes positions épistémologiques que l’on peut adopter suivant que l’on adhère à la thèse de la continuité des sciences humaines et des sciences de la nature ou à celle de la discontinuité. Il expose pour ce faire les positions d’Auguste Comte, de l’herméneutique historique, de la sociologie compréhensive et du positivisme logique ainsi que leur portée historique. Il traite également des spécificités du transfert dans le champ des sciences humaines, d’outils méthodologiques propres aux sciences de la nature (observation, analogie, expérimentation, etc.).

Orientation bibliographique
  • Adorno T. W., Popper K. R. (1979), De Vienne à Francfort : la querelle allemande des sciences sociales. Bruxelles, Ed. Complexe.
  • Bachelard G. (1989), La formation de l'esprit scientifique (1938), Vrin, Paris.
  • Berthelot J.-M. (2001), Epistémologie des sciences sociales, Collection 1er cycle, Paris, PUF.
  • bourdieu P. Chamboredon J.-C., Passeron J.-C. (1973), Le métier de sociologue, Mouton, Paris.
  • Durkheim E. (1973). Les règles de la méthode sociologique. 18e édition. Paris, PUF. 149 p.
  • Gadamer H.-G. (1996), La philosophie herméneutique. Paris, PUF.
  • Gardin J.-C. (1991), Le calcul et la raison : essais sur la formalisation du discours savant. E.H.E.S.S., Paris.
  • Jacob P. (dir.) (1980), De Vienne à Cambridge, Gallimard, Paris.
  • Mesure S. (1990), Dilthey et la fondation des sciences historiques, PUF, Paris.
  • Passeron J.-C., (1991), Le raisonnement sociologique ; l’espace non-popperien du raisonnement naturel. Nathan, Paris.
  • Searle, J. R. (1972), Les actes de langage, essai de philosophie du langage, coll. Savoir, Hermann, Paris.
  • Weber M. (1992), Essais sur la théorie de la science, Agora, Paris.
  • Wittgenstein L. (1961), Tractatus logico-philosophicus (1921), Gallimard, Paris.

Mis à jour le 15 juillet 2014